P : Connaissais-tu l’indoor cycling auparavant ? 

A : Je ne connaissais pas du tout le concept. Je connaissais le RPM, j’avais fait une fois un cours avec une copine dans une autre salle de sport et franchement ça n’a rien à voir, tu n’es pas dans le noir et tu as l’impression d’être en compétition avec les autres. Alors que chez Moov’ tu essaies de te challenger, et ce, pour toi. On discerne les corps et les mouvements des autres adhérents dans le miroir lorsque la lumière est tamisée, ça crée une réelle et enivrante dynamique de groupe. C’est vraiment la relation entre le corps et l’esprit qui prime. Moov’Cycle n’a rien de commun avec tout ce que j’ai pu tester auparavant. Le fait d’être en petit comité, nous met à l’aise, personne n’est là pour se « montrer ».
Chez Moov’, les coachs ne cessent de répéter que le cours est à pratiquer avec son niveau, son envie et son degré d’exigence. Ainsi, tu gères ta résistance, tu vas à ton rythme, et c’est encore mieux parce que je vois que je ne pédale plus comme au début. Je suis à fond, parfois, les coachs s’invitent même à tourner nos résistances afin de nous pousser, nous dépasser encore plus, dans une ambiance hors du commun.
Je vois vraiment l’effort d’une manière différente.

P: As-tu vu une évolution entre ta première session et aujourd’hui ? 

A : Ah oui oui oui !!! (Rires)

Au niveau de l’endurance premièrement, car pour aller au travail  je prends les escaliers dans le métro et auparavant je montais dix marches et j’étais usée, aujourd’hui c’est incroyable, emprunter les escaliers est devenu si facile. Au niveau de mon corps également, j’ai perdu quasiment 25 kilos ces deux dernières années et je stagnais depuis les mois de février/mars. Dès lors où j’ai démarré Moov’Cycle, j’ai perdu 10 kilos sans forcément changer mes habitudes alimentaires. Je pense que cela a réellement perturbé mon métabolisme dans le bon sens du terme et a relancé ma perte de poids.
Au-delà de cette perte, je dois avouer être quelque peu devenue addict à Moov’…
Aujourd’hui, je suis à 5 sessions par semaine. 

P: Comment as-tu connu le studio ? 

A : Sur Instagram, j’étais vraiment allergique au sport en salle à ce moment là à cause des mes complexes. Puis quand j’ai vu que les cours se déroulaient dans le noir, ça m’a interpellé, le concept étant bien expliqué sur le site www.moov-cycle.com ça m’a intrigué, et c’est comme ça que j’ai testé une première fois avec ma sœur.

P : Peux-tu nous raconter ta première session chez Moov’ ? 

A: Avant ma première session, j’avais quelques appréhensions, la première était dû au 45 minutes sur un vélo, je me suis tout de suite dis « je ne tiendrai jamais ! Dans quoi me suis-je embarquée ? » (rires)
Ma sœur m’a dit « Non non, tu t’es inscrite, on y va ! Au pire si tu n’arrives pas à tenir jusqu’à la fin de la séance, tu t’arrêteras mais tu ne sors pas de la salle ». On s’est donc installées sur nos vélos et je ne cessais de me demander ce qui m’avais pris de m’inscrire, sentiment de ne pas être à ma place mêlé à quelques angoisses… Puis bizarrement, Laure, l’une des coachs, m’a rapidement enthousiasmé et m’a donné l’envie de continuer, de ne rien lâcher et de rester jusqu’au bout. En partant, j’ai croisé Meddy, le gérant du studio, et il n’a pas du tout eu ce côté commercial qu’on peut retrouver ailleurs, c’est ce qui a confirmé mon impression. Quelques jours après, j’ai opté pour les 40 sessions d’un coup, sous le regard subjugué de ma sœur, j’étais conquise.

P : Comment vis-tu l’expérience Moov’Cycle au quotidien ? 

A : Je me suis fait des amis, j’ai fait de très belles rencontres ici. Finalement on vit un peu « Moov’ », on en parle ensemble, autour de nous. De très nombreuses personnes me répètent « Tu as fondu, tu as l’air bien dans ton corps » mais les gens ont du mal à réellement cerner ce que le concept procure au corps et à l’esprit. Il faut vraiment vivre l’expérience pour le comprendre. Moov’ c’est vraiment à part, c’est intense, c’est pour moi en quelque sorte du yoga sur vélo. Dès le premier cours je me suis complètement lâchée, j’ai même versé quelques larmes… J’ai eu la sensation que toutes les ondes négatives se dissipaient.
45 minutes pour moi, où tous les tracas de ma vie personnelle semblaient s’estomper. Et puis Laure a eu des mots qui m’ont beaucoup touché, j’ai pleuré pendant plusieurs séances, maintenant ça va beaucoup mieux ! (rires)

P : Aujourd’hui, que représente Moov’ pour toi ? 

A : C’est la Moov’Family, j’ai appelé ça comme ça. C’est pour moi comme une deuxième famille. J’en ai besoin, c’est vraiment devenu indispensable pour moi. Je suis partie deux semaines en vacances en août, je n’en pouvais plus, je regardais les “insta-story” etc. Je me disais vivement la fin des vacances, trois jours avant de rentrer, j’étais déjà en train de regarder le planning pour réserver mes sessions.
Lorsque j’ai dis ça à Meddy, il était mort de rire. C’est devenu comme une drogue.
En plus Moov’ depuis peu propose même des cours de renforcement musculaire appelés “reshape” et prochainement des cours de yoga éclairé à la bougie.  

P : Si tu devais définir Moov’Cycle en un mot ou une phrase ? 

A : C’est ma renaissance, c’est vraiment la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je suis revenue à Lille il y a deux ans, une excellente méthode de développement personnel.

P : Ton son pour un ride de folie ? 

A : Foreign, Remix de Trey Song.  

 

 

Moov’Cycle, 20 rue de l’hôpital militaire, Lille.

1 Comment

  • Betty

    5 octobre 2019 @ 15 h 15 min

    Je n’avais jamais vu ma pote aussi motivée ces cours de vélo sont indispensables pour son bien-être dorénavant ces sessions à Moov font parti de son planning. Même moi je l’interpelle au tél tu as vélo ce soir. J’ai été tester une fois pas possible pour moi avec mes soucis de cervicales et j’avais pas le mental ce jour pourtant je suis à la base une personne qui fait du sport mais là faut avoir un vrai mental puis le corps s’habitue comme ma pote maintenant c’est easy pour elle. Respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X